Le camp américain Twenty Grand à St Pierre de Varengeville

Mai 21 2005 Published by under Pages d'enfants

Interventions: José Luis Gonzales – Frank Dowell – La Mairie de St Pierre de Varengeville.
Collecte d’informations: Plusieurs groupes de travail.
Rédaction: Arthur S, Quentin J, Kévin G puis Marie, Léna, Iliana.

Les camps cigarettes

Les élèves découvrent les gravures des soldats américains.

En Normandie, pendant la seconde guerre mondiale, les camps cigarettes étaient des camps avec des noms de cigarettes Américaines. Ils servaient de camps intermédiaires (camps qui servaient d’escale aux soldats qui partaient au front ou revenaient).

Il y a 5 camps cigarettes, dont Le Twenty Grand. Le Twenty Grand était situé à St Pierre de Varengeville près d’Hénouville. Les premiers soldats Américains apparurent à l’automne 1944. En novembre 1944, des Américains investissent le château «Le Breton» puis, en décembre 1944, le camp fut mis en place et en premier ! Il comptait 2000 parfois 3000 hommes dont du personnel Français, et mesurait plusieurs dizaines d’hectares.

Richard Cauble

Les élèves du cm2 d’Hénouville et leur instituteur Thierry Coz ont retrouvé un des soldats américains qui avait gravé son nom et son état sur un arbre de l’ancien camp Twenty Grand : Richard Cauble.Ils ont retrouvé son adresse à l’aide d’Internet. Richard Cauble n’avait pas de connexion Internet. Ils ont donc contacté, au hasard, quelqu’un qui habitait la même rue que lui. Ce voisin, José Luis Gonzales, radio amateur, s’est passionné pour cette histoire. C’est lui qui est allé chez Richard Cauble faire l’interview qui avait été préparé en classe. Par la suite, c’est le fils de Richard Cauble qui est devenu notre interlocuteur. Il nous a envoyé la photo de son père et a organisé la rencontre téléphonique.

Richard Cauble a passé trois jours au camp Twenty Grand en 1945. Il habite à Big Spring au Texas. Nous l’avons appelé au téléphone, il était très ému de cet appel. Il nous a demandé de rechercher la trace du nom de son ami Jack Skanner.

Interview de Richard Cauble – anglais

– What was his regiment

The 139th Ordinance, US Army.

– What was his war route before and after the Twenty Grand Camp.

Mr.. Cauble started from New York, New York, by ship to South Hampton, England then to Portsmouth, England to LeHavre, France and then to Twenty Grand Camp. His company was there for two or three days and then moved on to Northern France (above Paris) through Brussels, Belgium, Liege, Belgium to Aachan, Germany to Koln, Germany. He then continued on east to Kaizerlaurtern, Germany.

– Does he get memory about the Twenty Grand Camp.

I remember an overhanging cliff with dwellings inside and underneath (much like the Pueblo American Indians.) I remember that there were several « tent » camps thru out the region all named after cigarette brands of that time. Mr. Cauble mentioned that he was a Sgt. and he was in charge of repair and maintenance of the company vehicles. He was also on detached duty to other units for repair and maintenance of their vehicles. Mr. Cauble has given me the e-mail address of his son (who lives in Midland, TX. which is 45 miles west of Big Spring, TX) if you would like further information or if you have more questions. He was very pleased and helpful so I think you made his day.

Interview de Richard Cauble – traduction

– Quel était son régiment?

Le 139 ème régiment du train, Armée des USA.

– Quel a été son itinéraire, avant et après son passage au camp Twenty Grand?

M. Cauble est parti de New-York. De New-York, en bateau, à Southampton (Angleterre) et de là à Porthsmouth (Angleterre), puis Le Havre (France) et le camp Twenty Grand. Sa compagnie est restée là deux ou trois jours puis est partie pour le nord de la France, au dessus de Paris. Puis Bruxelles (Belgique), Lièges (Belgique), Aachan (Allemagne) Cologne (Allemagne). De là il a continué vers l’est, à Kaizerlaurtern (Allemagne).

– A-t-il des souvenirs du camps Twenty Grand?

Je me souviens d’une colline et des habitations dessus en dessous. (comme les Pueblos, villages indiens d’Amérique.) Je me souviens qu’il y avait beaucoup de tels camps de toile dans la région, ils portaient tous des noms de marques de cigarettes de l’époque. M. Cauble précise qu’il était sergent et qu’il était responsable de la réparation et de la maintenance des véhicules de la compagnie. Il était aussi détaché pour la réparation et la maintenance de véhicules d’autres compagnies. M. Cauble a donné l’adresse électronique de son fils (Qui vit à Midland, Texas, à 72 km de Big Spring) si vous souhaitez d’autres informations ou si vous avez d’autres questions. M. Cauble était très heureux de répondre à ces questions.

Création d’une exposition sur l’histoire d’Hénouville

31 responses so far

  • Voir le livre « les camps cigarettes » , Editions Médianes, Rouen, 1994.
    A l’automne 1944, l’etat-major américain décida de l’implantation de 8 camps de repos pour les soldats venants du front. Les camps, outre l’accueil des permissionnaires, avaient pour mission de :
    – permettre l’acheminement rapide des troupes venant des etats-Unis vers le front,
    – de servir de base de retour des hommes et du matériel après la victoire en Europe.
    Le camp « Twenty Grand » de Saint Pierre de Varengeville (près de Hénouville)comptait 20000 soldats.
    Il était réservé aux hommes réformés : les hommes de plus de 42 ans et ceux ayant obtenus un certain nombre de points: chaque mois passé dans l’armée comptait un point, chaque enfant jusqu’a 3 ans comptait 2 points, chaque décoration comptait 5 points. Le camp servit jusqu’en février 1946.

  • ARNAUD MARCHAND dit :

    bonjour je viens de decouvrir votre site tres interessant je suis le president de l association devoir de memoire nous faisons des recherche notemmant sur le camp twenty grand peut etre avez vous des ionformations suceptible de nous aider

    merci a bientot

    • chantel Summerfield dit :

      Dear Arnaud,

      I believe that I may have just missed a phone call from you, but I couldnt hear the last part of the message you left me with your email address. I would really appreciate if you would get into contact with me.

      Best Wishes
      chantel
      chantel_summerfield@hotmail.com

  • mr dubus dit :

    boujour je recherche des renseignements sur le camp twenty grant photos, plan, pour me permettre de continuer mon travail de passionné sur les camps cigarettes. ceci est une démarche perssonel; je travaille aussi sur les camps autour du havre afin de pouvoir je l’espere arriver a faire un ouvrage détaillé des camps américain merci d’avance pour votre aide salutations.

  • CATHERINE LEFORESTIER dit :

    Auriez-vous au cours de vos recherches trouvé la trace d’un américain nommé Lee Boyer présent à St pierre de varengeville et que mes parents ont connu en 1943-1944??
    Merci à l’avance

  • Jean-Marie Tiercelin dit :

    le livre « Les Camps Cigarettes », ed médianes
    est toujours disponible
    contact : tiercelin.jm@wanadoo.fr

  • On m’a fait don de deux dog tag de deux soldats américain, un sous-officier et un officier, venant du camp twenty grand, je cherche à les restituer à leurs propriétaires, quelqu’un peut il m’aider, de plus je suis maitenant passionné par ces camps et surtout celui-là depuis ce cadeau peu commun, merci pour toutes infos, et bonne continuation.

    • Château du Taillis
      Musée Aout 44
      76480 DUCLAIR
      06 83 82 22 89

      Bonjour,

      Je me suis le responsable et créateur du Musée Août 44 « L’enfer sur la Seine » à DUCLAIR, notre Musée rappel cette époque et notament les derniers combats de l’été 44. Nous revenons aussi sur les Camps Cigarettes de la région et surtout sur le « Twenty Grand ». Ainsi nous sommes à la recherche de témoins et d’objets témoins de cette époque. Nous recevons régulièrement des dons et des témoignages, de manières à les exposer et les conserver. Donc n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider dans notre travail de sauvegarde de notre histoire locale.

      Merci d’avance

      Nicolas NAVARRO

      Château du Taillis – Hameau de St Paul – 76480 DUCLAIR
      Tél : 02 35 37 95 46 – 06 83 82 22 89
      Site internet : http://www.chateau-du-taillis.com
      E mail : chateaudutaillis@online.fr

  • Herment dit :

    Auriez-vous la trace d’un américain du camp: Lémy Thomas. Il serait le père de ma femme Simonne Herment née Pigné le 16 décembre 1945.

    Merci d’avance

  • Herment dit :

    Bonjour,

    J’ai de nouvelles informations.
    La maman de ma femme s’appelait à l’époque Gilberte Lemercier, et habitait Barentin. Lémy Thomas était son amoureux.

    Merci et à bientôt.

  • Pierre dit :

    helo ! camps qui servaient d’escale aux soldats qui partaient au front ou revenaient : certaines parenthèses en disent + que tout le reste 🙂 mrerci pour ton billet ! toujours un paisir de te lire.

  • goubé dit :

    bonjour –
    j’avais 4 ans en 1945, et mes premiers souvenirs concernent indirectement le camp twenty grand.En effet j’habitais le trait et mon père qui est arrivé dans cette ville à l’été 1945, a travaillé comme bucheron durant quelques semaines dans ce camp, et pour ce faire allait à pied du trait à st pierre en traversant la foret du trait.Il nous rapportait un peu de nourriture de ce camp, de la toile de parachute pour fabriquer des chemises, des couvertures kaki et quelques fois des bonbons torsadés à plusieurs couleurs….Epuisé il a dû stopper assez rapidement.

    Je me souviens aussi de convois interminables de GMC qui ralliaient le Havre, remplis de soldats qui nous jetaient des biscuits, des morceaux de sucre enveloppés de papier et……des chewing gum. Que des produits que je n’avais jamais vus et dont je me souviens encore, comme l’odeur des GMC à essence qui persistait très lontemps.

    A la fin de ce camp, des habitants du trait allaient récupérer ce qui restait car je crois que l’armée US brûlait des quantités incroyables de vêtements de nourriture, de couvertures et autres.Néanmoins, certains échangeaient du calva contre ces marchandises et en faisaient ensuite du marché noir, c’est ce qui se disait….

    La ville de st Pierre de Varengeville possède-t-elle des infos sur ce camp qui peuvent être consultées?? photos, articles de presse, reportages. ( je possède le livre des éditions Mediane, mais un peu trop succint) .

    merci par avance

  • goubé dit :

    O-K sur ce texte

  • BB léonie dit :

    Bonjour,

    Je recherche également un soldat qui a résidé dans un de ces camps et qui est le père de ma mère. Je cherche à avoir des infos sur les listes consultables, les reportages qui ont été fait, etc… Ce monsieur s’appelait Martin Rosen et était né vers 1916.
    Merci de votre aide si vous pouvez m’en apporter.

  • jean-charles.langlois dit :

    j’aimerais savoir ou je puis me procurer le livre »les camps cigarettes » et pour info je signale que le livre sur le camp cigarette Herbert tareyton « Héritier des contes de Montgeon » a été réimprimé et sera en vente le 25 juin au Havre .

  • Jean-Marie Tiercelin dit :

    à Jean-Charles Langlois
    et à tous ceux qui sont intéressés…

    Le livre « Les Camps Cigarettes », présentant le Twenty Grand (photos, documents anciens…), 50 p, 1994, Ed médianes, 10 € (frais d’envoi compris)
    est toujours disponible sur commande à
    tiercelin.jm@wanadoo.fr

    Salutations
    JM Tiercelin

  • Bea DELESTRE dit :

    Je recherche des renseignements sur un soldat Americain d’une trentaine d’annees (reserviste) base a Rouen en 1946, son nom etait Ivan PROKOVICH.
    Merci
    B. DELESTRE

  • chantel Summerfield dit :

    Bonjour,
    Je suis etudiante anglaise et je fais une these sur le Twenty Grand camp.
    Je suis interressee par tout document, information ou temoignage sur ce camp.
    Merci d’avance
    Chantel 00 441684574662

    • dumont dit :

      bonsoir,
      j’ai un livre sur les camps cigarettes et pas mal d’objets qui en proviennent.
      caisses, etc…
      cordialement
      en ce qui concerne le livre je peux vous le photocopier et vous l’envoyer;
      Yvan Dumont
      76 Barentin (france)

      • chantel Summerfield dit :

        Hi Yvan,

        I am so sorry that I haven’t contacted you before, I have only just checked my messages. I would extremely appreciate any information that you could give to me. my email address is chantel_summerfield@hotmail.com. I look forward to hearing from you.

        Best Wishes
        Chantel

  • MATHIAS dit :

    Bonjour,
    Je recherche toutes informations sur le camp américain situé à ALIZAY (27).
    D’avance merci.
    Ghislaine MATHIAS

    • JeanClaude MOY dit :

      Je recherche soldat Américain , mon père . Il était au camp d’ ALIZAY son nom

      Claude HARRIS . Ma mère le rencontrait souvent au chateau de ROUVILLE .

      Il serait décédé d’un accident entre NOV 1945 et fin FEVRIER 1946 .

      Il avait un frère pilote de chasse prénommé BOB .

      C’est bien peu de détail . Si je pouvais avoir des renseignements sur ce camp

      Et ou chercher Avec mes remerciements .

      TEL : 06 74 63 93 66 LE 19 05 2014 EVREUX

  • sato dit :

    bonjour chantel je peut vous apporter des renseignements je vous ais laissez un message téléphonique

    bonne journée et au plaisir de vous lire

    • chantel Summerfield dit :

      Hi Sato,
      I would really appreciate his phone number if you would be kind enough to give it to me. Have you got his email address as my French is poor and it may be easier to communicate with him in this way.

      Thank you in advance

      Chantel

  • Château du Taillis
    Musée Aout 44
    76480 DUCLAIR
    06 83 82 22 89

    Bonjour,

    Je reposte un petit message après la lecture de tous les messages de personnes recherchant un soldat US. Plusieurs personnes nous ont contactés pour faire ses recherches. Malheureusement la démarche n’est pas simple. Autrement dit, un nom et un prénom sont rarement suffisant. Il y a très souvent des homonymes dans une armée aussi importante que celle là. Pour retrouver avec certitude, il faut souvent Nom, prénom, autres prénoms, matricules, date de naissance,…. Les informations inscrites sur les plaques d’identités sont parfaites.

    Voilà, après il y a des sites internet où l’on peut avoir plus d’information.

    Cordialement

    Nicolas NAVARRO

    Château du Taillis – Hameau de St Paul – 76480 DUCLAIR
    Tél : 02 35 37 95 46 – 06 83 82 22 89
    Site internet : http://www.chateau-du-taillis.com
    E mail : chateaudutaillis@online.fr

  • Emmanuel dit :

    Bonjour,

    Dans la majorité des cas, les noms, prénoms et matricules suffisent pour rechercher la famille d’un vétéran.
    Les courriers échangés peuvent aussi être une bonne source de départ pour une recherche.

    Emmanuel.

  • Pape dit :

    Bonjour
    Je recherche des informations sur un officier americain qui etait dans le meme regiment que Mr Cauble en janvier 1945. Il s’appelait Ernest James Wallace, venait de Californie .
    Est-ce que vous pouvez m’aider a retrouver des informations ou des photos sur ce regiment.
    Merci d’avance de me tenir informee.
    Salutations. Mme Pape

  • Ballweg dit :

    Bonjour,
    Je recherche pour une amie, son père qu’elle n’a jamais connu. DANIEL RUSSEL, serait né approximativement en 1923 soldat américain (Sergent US ARMY ??? costume kaki) il aurait fait le Débarquement en 44, a séjourné à Homecourt jusqu’en 1946. Il est retourné à Groveland (Californie).
    Où puis-je trouver des informations ?
    Merci d’avance

  • YOLANDE dit :

    Bonjour
    j ai habité 10 ans, toute mon enfance, famille Pellaton. Mon frère Daniel animait la place avec son acordéon. Mon mari Pillet a habité près du chateau d’eau. Moi je suis à la recherche des Photos et mon acte de naissance. J’ai eté baptisée à Saint Christophe Forêt de Mongeont. J’ai fait 3 maisons 1 près du marchand de charbon, familles Lemeille, Malandin, Auger, le café Bunelle. 2 maisons tout en haut centre d’appentissage où mon père travaillait, 3 maisons en face de l’école, familles Lemieux, Leseur, Cordoner. Grands amis de mes parents qui sont venus à mon mariage. Oh la la que de bons souvenirs. Pas de jalousie, tout le monde etait pareil. Oui moi je pleure mon enfance dans cette forêt où tous les voisins mangeaient ensemble. Allez vous devez m’avoir connue : Yolande Pellaton.

  • Simonne Herment dit :

    Bonjour,

    Je m’appelles Simonne Pigné, mariée à Marcel Herment le 28 octobre 1967 à Barentin.
    Je suis née le 16 décembre 1945 à Barentin, suite des amours d’un soldat du camp Twenty Grand de Saint Pierre de Varengeville avec ma maman qui s’appelait Gilberte Mercier née le 5 janvier 1928 à Barentin.
    Très peu d’information le concernant: Il l’appelait Leny Thomas, et il était très grand…

    Toutes informations, me serais bien venue.

    Amicalement.

    Simonne Herment

  • Pipet dit :

    Bonjour,
    En quelles années les GI’s sont-ils arrivés et ont-ils quitté les différents camps?
    Merci pour votre réponse
    Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.